Obscure clarté à Trumplandia

20 novembre 2018 #23

«  Nous voici arrivés au milieu de l’aventure, avant de commencer un tournage, je désire surtout faire un film qui sera beau, dès que les premiers ennuis surgissent, je dois réduire mon ambition et je me prends à espérer simplement qu’on arrivera à terminer le film. Vers le milieu du tournage, je fais un examen de conscience et je me dis, tu travaillais mieux, tu aurais pu donner davantage. A présent, il te reste la seconde moitié pour te rattraper; et à partir de ce moment, je m’efforce de rendre plus vivant ce qui sera montré sur l’écran. » La nuit américaine, François Truffaut.

Nuit. Jour.

A Christine Blasey Ford,

124. C’est le nombre qui ne fera pas oublier les Brett Kavanaugh, les Harvey Weinstein, les Bill O’ Reilly, les Roger Ailes, les Garrisson Keillor¹, et tous ceux qui prendront leur suite.

A vous toutes,

102. C’est le nombre à la chambre des représentant(e)s qui ne fera pas oublier les femmes qui meurent chaque jour sous les coups de leurs conjoints.

A vous, nos mères, qui avez ouvert la voie,

13. C’est le nombre au Sénat qui ne fera pas oublier que depuis le 6 novembre à 15h35, les femmes travaillent gratuitement.

A vous, nos soeurs, qui continuez le combat,

9. C’est le nombre de gouverneures qui ne fera pas oublier que plus de 56 % des étudiants à l’université sont des femmes.

A vous, nos filles, qui prenez le relais,

270. C’est le nombre de celles qui se sont présentées et qui ne fera pas oublier que le plafond de verre fait toujours refléter leur image.

A vous, longtemps opprimées, bâillonnées,

45. C’est le nombre de celles qui brandiront leurs couleurs dans les couloirs du pouvoir et qui ne fera pas oublier que 66% de vos soeurs sont privées de leurs droits constitutionnels.

A vous, les Simones du siècle dernier, conservatrices ou progressistes,

106. C’est le nombre de celles qui porteront les voix que l’on n’entend pas et qui ne fera pas oublier qu’ailleurs, les femmes sont muselées.

18. C’est le nombre de celles qui tenteront de faire résonner leurs différences et qui ne fera pas oublier qu’ici, certaines ne rechignent pas à voter pour leur museleur.

A vous, qui faites l’histoire et qui déposez la première pierre,

7. C’ est le chiffre de celles qui feront vibrer des tonalités étrangères ou feront retentir le passé de leurs terres et qui ne fera pas oublier que leurs mères furent massacrées.

A vous, qui serez les pionnières sur les terres rouges et au pays des rythmes lancinants,

2. C’est le chiffre de celles qui ratifieront les lois de ces états et qui ne fera pas oublier que le chemin est retors, qu’il sera long et que vous serez seules.

A vous, les 124 élues,

Prenez les rennes de ces bastions testostéronés,

Partez à l’assaut de ces territoires fermés,

Plantez le drapeau de la diversité dans ces espaces enfin féminisés,

Et dirigez-nous vers un monde nouveau,

Tandis que nous toutes, aujourd’hui jeudi 20 novembre 2018, en attendant que cela passe, nous travaillerons à illuminer cette nuit, pour qu’un jour irradie, au milieu de l’obscurité, notre clarté.²

Jour. Nuit.

¹Tous accusés de harcèlement sexuel. 

² Pour connaître le détail des résultats de l’élection du 6 novembre 2018, l’excellente infographie du Los Angeles Times: https://www.latimes.com/projects/la-pol-women-elected/

2 commentaires sur “Obscure clarté à Trumplandia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s