Acte V à Trumplandia

20 novembre #47
“Qu’est-ce qu’un serment? Un mot emporté par le vent.” Stefan Zweig.

« Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme… 
Agressif
Quel est celui
Qui nous a envoyé cette bande d’abrutis
Qui sans raison crient
À l’incendie?

Amical
Vous seriez-vous au Capitole perdus en chemin
Qu’il faille vous ramener par la main?

Descriptif
C’est un mauvais tour! ….Une attaque!…Un coup!
Que dis-je un coup!…Une histoire de fou !

Curieux
À quoi sert monsieur cette coiffe?
Est-ce un repose-piaf?

Gracieux
Messieurs, veuillez retirer votre couvre-chef
Que l’on vous identifie, vous juge et vous incarcère derechef!

Truculent
Vous tous affabulateurs lorsque vous pensez
Il vous sort du nez des restes marinés

Prévenant
Gardez-vous de parler ou d’éructer
Car toujours vous infestez
Les régions les plus reculées
En déversant votre nausée

Tendre
Faites-vous faire une petite muselière
Pour que votre langue putassière
Plus jamais ne vienne contaminer notre univers
Ni ne mette le cerveau de certains à l’envers

Pédant
Dites-moi un peu quel nom puis-je donner à ces individus?
Ma foi, j’ai bien peur de n’en connaître qu’un: peigne-cul!

Cavalier
En avant toute, retour à l’envoyeur
Et ne songez pas à remettre les moteurs!

Emphatique
Tandis que les uns délibèrent, les autres lancèrent l’assaut
Contre la république déjà exposée à tant de maux!

Dramatique
Des cris, du sang, des morts, que faudra-t-il ensuite,
Une insurrection peut-être, pour empêcher votre inconduite?

Admiratif
Et vous là-haut, quel est donc ce cri de guerre?
Pourriez-vous le transcrire je vous prie en cent quarante caractères?

Lyrique
Sénateur Cruz, est-ce votre dernier mot?
Je crains qu’il ne vous mène au tombeau.

Naïf
Avez-vous, s’il vous plaît, déposé vos armes à l’entrée?

Respectueux
Pour la visite, vous repasserez.

Campagnard
Hé! ardé coquins! C’est-y des citoyens? Nanain!
C’est queuqu’ versions d’humains ou queuqu’vilains!

Militaire
Chargez et dispersez les pyromanes!

Pratique
Et faites d’une pierre deux coups, débarrassez-nous du mégalomane!

Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
Le voilà donc, le traitre, qui en quelques mots
Et tantôt à l’aide de pseudo-complots
Laisse la démocratie en lambeaux.”

Un commentaire sur “Acte V à Trumplandia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s